vendredi 29 août 2014

Bruschetta thon & anchois



Journée confession, aujourd'hui ...

J'aime les anchois !

Il fallait que je vous l'avoue, ça me pesait sur la conscience.

Cet amour est tout de même encore récent car depuis l'enfance, j'ai toujours été écœurée par les anchois salés sur les pizzas. On nous en a dégoûté non !?
Peut-être partagez-vous ce même rejet ? En tout cas, ce rejet, cette quasi-haine est derrière moi.  Désormais j'aime l'anchois. Mais pas n'importe quel anchois non plus ...

Moi, j'aime l'anchois non salé. L'anchois m
ariné dans l'huile et dans diverses préparations. 

Aussi bon qu'une sardine à l'huile sur un morceau de pain !
Beaucoup plus raffiné et sans cette affreuse salaison qui gâchait tout à mon sens.
Du coup, depuis, des anchois, j'en mange, j'en profite.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ces anchois, vous risquez d'en trouver dans les rayons de vos hypers non loin des filets de harengs et saumons fumés ... quelque part par là. On en trouve à l'orientale, au citron, à la provençale, nature ou encore à l'ail (mes préférés), le tout contenu dans de fines barquettes. Souvent sous le nom d'anchois à tapas.
Mais que c'est bon ça !!!!!

mercredi 27 août 2014

Ma sauce tomate : recette de base pour pâtes et pizzas

La recette, revisitée et améliorée → ICI







Herbes fraîches : la déshydratation au micro-ondes




Aujourd'hui, point de recette mais juste une petite astuce cuisine pour conserver vos fines herbes, vos aromates.
Pour tout vous dire, bien que je sache le faire, j'ai rarement besoin de mettre en pratique cette technique.
Parce que le pro des herbes et des épices, c'est mon papa. Et dès que je descends en Normandie, dès que mes parents montent, ils me ravitaillent. Des pots entiers !
Mais cette année, puisqu'il m'en restait largement assez, je n'en ai pas remonté. Les valises et sacs étant déjà bien remplis.
Hélas, ô hélas, c'était sans compter le superbe dégât des eaux qui a "dévasté" le plafond et les murs de la kitchenette. 
Et certaines de mes herbes que je conserve notamment dans 6 petits pots magnétiques ont dû partir à la poubelle. Exit le basilic, le persil, la ciboulette, la coriandre, le cerfeuil et l'estragon. Si vous saviez comme cela m'a fait mal au coeur de jeter ça ! Mais bon par sécurité ... 

dimanche 24 août 2014

Purée que c'est bon !






 Comme je me plais à le répéter, ma cuisine est simple à la base. 
Mais des fois tellement simple  que je n'ose publier la recette. Je me dis toujours que c'est d'une simplicité telle que tout le monde doit savoir le faire.
Mais au fur et à mesure des échanges que je mène sur Facebook et sur le blog, je m'aperçois que ce qui est simple pour certains est aussi l'inconnu pour d'autres. Des recettes de base posent question à des amis du bout du monde. Les leurs me sont totalement étrangères, bref, on s'apprivoise mutuellement  :)


L'autre jour pour exemple, on me demandait conseil pour la cuisson de pommes de terre afin de réaliser de bonnes salades de patates. Des débutants parmi mes amis aiment commencer avec des petits plats sans prétention. Du coup, j'ai bien l'intention de vous bombarder avec mes classiques, avec quelques bases. 

Et j'ai décidé de commencer avec une bonne purée de pommes de terre. Parce que la "patate" c'est toujours bon. Et moi, une purée et jambon mixé, ce sont des souvenirs qui remontent ... 

mercredi 20 août 2014

Tarte à la rhubarbe




Dimanche dernier, bien que vivant encore entre les seaux d'eau, j'ai repris mes bonnes habitudes dominicales : le marché !
De bons oeufs fermiers. Des abricots et melons divins, toujours de bons produits à la Maison Bury puis un arrêt habituel chez les deux petits pépés qui vendent leur petite production. Et dieu merci, ils avaient de la rhubarbe (j'en avais une méchante envie).
Et puis cette recette très souvent testée, je ne l'avais plus faite depuis 3 ans. Sur mon cahier de recettes perso, l'écriture rose (oui oui oui, roooose, ne me demandez pas pourquoi ...) est un peu effacée par l'usage intensif.

Il faut dire que plusieurs années de suite, notre pied de rhubarbe au boulot (oui oui oui au boulot, je travaille sur un lieu particulier) a donné peu. Donc impossible à l'époque de faire de la confiture avec les gamins, du coup, j'avais émis l'idée de travailler les conversions, les quantités en faisant des tartes. Idée approuvée. Du coup, j'étais joyeusement de corvée réalisation mais aussi dégustation avec les enfants et leur enseignant. J'ai un super boulot non ?! 

Donc, dimanche, cette rhubarbe s'est jeté dans mon fort joli panier. Je l'ai débité rapidement en tout petits bâtonnets, j'en ai gardé pour cette tarte, le reste est joyeusement parti se faire congeler.

dimanche 17 août 2014

Tarte gourmande tomates & oignons






Me voilà revenue de vacances et comment vous dire ? 



Je veux y retourner. Oui voilà, je peux me calmer maintenant. Ah oui, parce que je suis "sinistrée". La kitchenette, le salon, tout le petit nid est sinistré. La faute aux intempéries et à quelques incompétences aussi. Ici, les bottes sont de mise, le casque de chantier aussi pour bientôt. Du coup, le retour est un peu contrarié. Les assurances, les visites, les petits travaux ... on n'est pas tranquille chez soi, hein !?

Mais on ne va pas se gâcher l'existence tout de même.
Du coup, j'ai repris mes bonnes habitudes, j'ai déblayé, astiqué la cuisine et le coin shooting et hop hop hop, quelques heures plus tard, je pouvais reprendre mes activités préférées, popotte et photo pour me remettre de mes émotions.





Les tomates étant belles, j'ai eu envie de les photographier pendant des heures mais au-delà de ça, j'ai eu une grosse envie d'une tarte bien de saison. De celle qu'on dévore avec une salade verte croquante.

J'avoue que j'ai opté pour une pâte industrielle car je n'avais ni l'espace ni le temps d'en faire une moi-même. Promis la prochaine sera maison.


Ha oui, que je n'oublie pas de vous préciser que j'ai utilisé pour le shooting un petit moule à tarte que j'aime beaucoup mais que je vous donne ici les quantités habituelles pour un grand moule.